La Dame Blanche

ou l'éducation des enfants au XIII° siècle

le vilain, le novice et l'escuier

Spectacle dont vous serez l'un des acteurs

Adresse internet de cette page: http//calixo.net/totem/ladame.htm

 

 

Jeu scénique du Totem Théâtre de Colmar, spectacle historique trés visuel, avec textes en vieux Français. Les représentations s'adressent à tous les publics (adultes, écoles primaires et maternelles).

Durée du temps de création et de représentation: 1 trimestre.

Pour la classe: 10 fois 2 heures de répétition en temps scolaire.

Pour les adultes parents d'élèves: 1 fois 3 heures de réunion (présentation du projet, lecture du scénario et distribution, indications des rôles).

Pour l'ensemble des participants: (enfants et adultes) 2 fois 3 heures de répétition génèrale hors du temps scolaire, puis le temps des représentations.

Mise en scène: Olivier Clarté - Décors, costumes et régie: Rosita Uria

 

 

Participation à Orbey de 23 enfants et 10 adultes pour 2 representations scolaires et une tous publics
     

Jeudi 22 avril 2010

14h

240 spectateurs

vendredi 23

10h

170 spectateurs

vendredi 23

20h

180 spectateurs

 

 

 

 

Ce spectacle a également été présenté par le passé à Rosenau, Bennwhir et Thannenkirch avec 3 autres écoles et parents.

6 représentations en Avril à la salle de l'Escale à Rosenau (autoroute Mulhouse/Bâle, sortie Bartenheim)

Scénario d' Olivier Clarté du 20/3/94, adapté le 10/1/2000 (Géographie et Histoire locales) par Denis Tacchi, directeur de l'école Les Etangs à Rosenau en collaboration avec un spécialiste des langues.

Partenariat:

L'école Les Etangs à Rosenau - L'Association des Oeuvres Scolaires de Saint Louis - le Totem Théâtre de Colmar - Les Chevaliers de Franche Comté - La Municipalité de Rosenau.

Aide et soutien:

Conseil Général - Ebènisterie Schmitt à Rosenau - Agence du Crédit Mutuel de Rosenau.

Jeudi 6

maternelles 9h30

scolaires 14h20

 

Vendredi 7

scolaires 9h30

scolaires 14h20

 

Samedi 8

scolaires 9h30

 

tous publics 20h30

       

2400

spectateurs

 

Cette pièce repose à la fois sur une imposture et une gageure: le choix d'écriture des dialogues en vieux François.

Imposture donc, car la langue employée au XIII° siècle dans la région s'apparente au Hoch Deutsch, mais cette erreur historique est volontaire, elle permet à un public de langue Française de suivre le spectacle.

Gageure également, car ce spectacle se veut résolument tous publics, du niveau classes maternelles à celui de spectateurs adultes. La mise en scène particulière, le jeu des acteurs, les décors importants et les costumes soutiennent fort adroitement les dialogues en vieux François et concourent avec eux, à une lecture immédiate et facile de l'intrigue.

 

 
   
    Extrait du compte rendu écrit par Monsieur Claude Ritz, Directeur d'école à ZELLENBERG (Haut-Rhin)

LA DAME BLANCHE Spectacle réalisé en 1994, et adapté au château du Haut Koenigsbourg.

 

Répétition: les Novices

   
  Quelques repères d'analyse.

De façon traditionnelle, nous avons à coeur, en tant qu'enseignants, et souvent par rapport à une demande des parents, de proposer un petit spectacle interprété par nos élèves à la fin de l'année scolaire. Quelque soit notre bonne volonté, nous ne possèdons que très rarement les compétences nécessaires à la réalisation d'un spectacle de cette qualité, ponctuant le travail effectué parfois tout au long de l'année. Aussi, dans le cadre du projet d'école de l'année scolaire 94/95, j'ai fait appel à Olivier Clarté, responsable du Totem Théâtre de Colmar et comédien professionnel afin de permettre à mes élèves de CE 2 de monter ce spectacle et d'en donner des représentations, pour des scolaires ou tout public. Le résultat, important en soi, fut jugé de façon très positive. Mais au-delà des considérations purement théâtrales, il me parait important de souligner les points suivants :

 
     

Répétition: Les escuiers

       
    - cette action a permis à un "groupe classe" traînant depuis quelques années une réputation de "mauvais millésime" de prendre conscience qu'il était capable de mener un projet à terme.

- les interventions d'un professionnel, chaque semaine, en plus de l'apport de ses connaissances et compétences, a rythmé d'autres actions éducatives inscrites aux programmes dans tous les domaines et en particulier l'apprentissage de la citoyenneté en relation avec le respect de certains codes et de l'écoute des autres.

 

Répètition: Les vilains

   
       
 
   
- jouer avec des professionnels du théâtre ou des spécialistes de l'animation ( intervention de comédiens cascadeurs pour des combats très réalistes de l'époque médiévale ) aura permis aux élèves de s'investir de façon très forte dans cette réalisation, chacun d'entre eux ayant eu un rôle, déterminé au préalable après concertation ou par décision des adultes responsable du projet.

- les aspects techniques (lumières, décors, accessoires...) étant pris en charge par le Totem Théâtre de Colmar, je n'ai pas eu à m'en préoccuper, ce n'est pas négligeable.

- la participation financière demandée aux spectateurs (droit d'entrée) n'a soulevé aucun commentaire de contestation ( plus de 400 spectateurs pour deux représentations à Bennwihr). Ce projet et sa réalisation furent par conséquent très réussis. Ayant été moi-même professionnel du spectacle, je pense être en mesure de mener seul ce type d'action avec mes élèves. Mais en aucun cas de lui donner une pareille dimension.

 

 

Lettre des élèves de l'école des Etangs à leurs correspondants Nous vous écrivons cette lettre commune pour vous parler de notre projet de classe. Il s'agit d'une pièce de théâtre sur l'éducation des enfants au Moyen Age.

photo tirée d'un article de presse annonçant le spectacle: répètition avec le metteur en scène.

 
 

A cette époque, l'éducation des enfants n'était pas comme aujourd'hui. Pour les pauvres paysans, ils apprenaient à travailler la terre. La vie était pénible pour ces enfants qui devaient travailler pour leur seigneur. La pièce met en scène le père de Berthin qui effectue une corvée pour le seigneur. Il est en train de ramasser des pierres pour réparer les murs du château quand soudain la charette chargée de pierres se renversa sur lui et le blessa gravement. Berthin part à la recherche d'un onguent magique pour sauver son père mourant. En chemin, il devra faire face à plein de mésaventures jusqu'au moment où il trouvera la dame Blanche qui sauvera son père. Cette pièce parle également des nobles, et des seigneurs qui habitent le château du Landskron, il s'agit d'Ullrich et de Sophie les enfants du seigneur de Ferrete, Thièbaut. Ullrich est un écuyer qui apprend à manier l'épèe. Après sa mauvaise rencontre avec deux méchants chevaliers de Landser, il vient en aide à Berthin pour trouver l'onguent magique qui guérira le père du petit paysan. La pièce met aussi en scène les novices de l'abbaye d'Ottmarsheim. Parmi ces apprentis moines, il y a Gautier qui est peu doué pour le latin, il va aider Berthin à trouver l'onguent magique. La scène finale montre la rencontre de tous les enfants et de la dame Blanche du Landskron qui renaît du dragon. C'est ainsi que Berthin sauva son père.

 

 

Totem Théâtre de Colmar

353 Les Jeunes Champs, 68370 Orbey, France

totem-theatre@wanadoo.fr

     
03 89 71 29 52

06 82 26 97 26