retour

STRUCTURE DE L'OEIL

 

 

Coupe de l'oeil

  

 

      1) La sclérotique et la cornée

    La sclérotique est une membrane très résistante de structure tendineuse (présence de tendons) et d’une épaisseur d’1 à 2 mm. C’est elle qui délimite l’œil et permet d’en contenir la pression interne et de le protéger contre les agressions mécaniques. Elle est le prolongement de la dure-mère. Dans sa partie antérieure, la sclérotique est recouverte de la conjonctive (fine membrane muqueuse qui recouvre aussi la face interne des paupières, les rendant ainsi solidaires de l’œil) et se continue par la cornée.

La cornée est une membrane transparente, de 0,5 à 0,8 mm d’épaisseur qui fait converger les rayons lumineux vers le centre de l’œil.

 

2) L'iris

C'est une sorte de diaphragme optique inséré au niveau des corps ciliaires et dont l'ouverture centrale, la pupille, est réglée par des muscles lisses synergiques. Le muscle entourant la pupille (le sphincter) diminue le diamètre de l'ouverture, tandis que le muscle dilatateur l'augmente.

L'iris est parcouru de nombreux vaisseaux, qui sont les ramifications du grand cercle artériel qui l'entoure. C'est à l'iris que l'on doit également la couleur des yeux. Plus il contient de mélanine (comme dans les cheveux ou la peau), plus la couleur de l'œil vire au sombre. Du bleu jusqu'au noir, en passant par le vert.

 

3) Les corps ciliaires et l'uvée

        Les corps ciliaires comportent environ quatre-vingts bourrelets formant les procès ciliaires, dont les muscles lisses sont rattachés au cristallin par un réseau de fibres fines. L'uvée, tunique richement vascularisée posée sur la face interne de la sclérotique, regroupe les corps ciliaires et l'iris, situés dans la chambre antérieur

 

        4) Le cristallin

    Lentille transparente biconvexe (2 faces bombées) située derrière l'iris, il est formé d'un massif épithélial de cellules hexagonales – disposées en couches successives, à la manière de pelures d'oignon – et dépourvues de noyau et dont le cytoplasme contient des protéines filamenteuses. La convexité naturelle du cristallin peut être modifiée et étirée par une contraction des muscles ciliaires. Le cristallin sépare les chambres antérieure et postérieure.

La chambre postérieure est remplie d'une substance gélatineuse transparente comparable à l'humeur aqueuse, le corps vitré, qui est composé d'eau, de collagène et de mucopolysaccharides; il représente les 4/5 du volume de l’œil. L'uvée constitue ici la choroïde de la chambre postérieure, qui contient un pigment noir visible par la béance de la pupille.

 

5) La rétine

        Tissu nerveux de l'œil sensible à la lumière, elle se trouve sur la choroïde et en contact direct avec le corps vitré. Elle contient, outre une importante vascularisation, des récepteurs photosensibles à proximité de la choroïde qui sont connectés à différents types de cellules nerveuses. Les dernières cellules ainsi connectées, les ganglionnaires, sont situées en bordure du corps vitré et leur axone forme le nerf optique.

En observation macroscopique, la rétine présente deux petites zones bien particulières: une excavation centrale correspondant au départ du nerf optique et du système vasculaire rétinien; une tache jaune (macula lutea), marquée d'une petite dépression (fovea centralis), qui joue un grand rôle dans les mécanismes de la vue.

 

 Autres éléments constituant l’œil :

 

L'HUMEUR AQUEUSE :

C'est un liquide transparent, continuellement filtré et renouvelé qui, avec le vitré, maintient la pression et la forme du globe oculaire.

 

LE VITRE OU CORPS VITRE :

Liquide gélatineux qui donne à l'oeil sa forme et sa consistance. Il représente 90% du volume de l'oeil.

 

LA PUPILLE :

Office central de l'iris se comportant comme un diaphragme d'appareil photo : son diamètre varie en fonction de la luminosité.

 

LE NERF OPTIQUE :

Il représente la deuxième paire de nerfs crâniens : le nerf optique, 35 à 55 mm de long, s'étend de la papille au chiasma (croisement en X, total ou partiel des fibres des 2 nerfs optiques). Il comporte environ un million de fibres réparties en un grand nombre de faisceaux séparés. Son rôle est de transmettre l'image rétinienne au cerveau.

Haut de page